jeudi 19 mai 2022

Mercredi 18 mai - Journée du marin à Port-aux-Français

En 2013, le ministère de la défense a lancé la première édition d'une journée spéciale dédiée aux marins, celle-ci est dénommée « journée du marin ». Se déroulant durant la seconde quinzaine du mois de mai, cette commémoration fait référence à l’épopée de La Pérouse en mer du Japon en 1787. Premier marin européen à naviguer dans ces eaux lointaines, il était à la fois un explorateur et un marin combattant qui a donné sa vie pour son pays. C’est un événement fédérateur pour l’ensemble des marins. Il permet à toutes les unités de la Marine nationale de se retrouver autour de valeurs communes et de promouvoir l’esprit d’équipage.
Célébrée cette année le mercredi 18 mai, cette journée a été particulièrement dense pour les marins de la Marine nationale en poste à Port-aux-Français ; en effet, pas moins de trois palangriers ont fait escale dans le district afin d’y effectuer des ravitaillements en gazole pour deux d’entre eux ou pour bénéficier d’une assistance médicale pour le troisième. La journée a débuté au début de l'aube avec l’arrivée du Cap Kersaint alors que la base était recouverte d’un manteau neigeux. Ce premier ravitaillement en gazole a permis de délivrer 50 m3 au palangier.
Aussitôt ce premier ravitaillement mené à son terme, le Saint André est venu à son tour mouiller face aux appontements du port pétrolier.
Pour ce palangrier, il s'agissait du troisième ravitaillement en six mois. C'est donc d'une manière très fluide que ce nouveau ravitaillement de 50 m3 s'est réalisé aidé en cela par d'excellentes conditions météo.
Au cours de ce ravitaillement, le Mascareignes III est venu à son tour mouiller à proximité de la base afin que des soins soient prodigués à l'un de ses marins.
A l'approche du solstice d'hiver, la durée de jour est dorénavant courte aux Kerguelen aussi, le ravitaillement du Saint André s'est achevé de nuit en utilisant les feux de pont du palangrier et des phares de voiture à terre afin que les manoeuvres puissent être réalisées en sécurité.
Si cette journée du marin aura été bien dense pour les marins de la Marine nationale en poste sur le district de Kerguelen, elle aura permis de démontrer à nouveau la solidarité qui existe entre gens de mer. Nos marins (comme toute la base) sont en effet toujours disposés à apporter le meilleur soutien possible pour les pêcheurs qui oeuvrent dans des conditions particulièrement difficiles avec de très longues périodes de mer dans les eaux tumulueuses des quarantièmes rugissants et des cinquantièmes hurlants.

mardi 10 mai 2022

Ravitaillement pour le palangrier Albius

Le lundi 09 mai, le palangrier Albius de l'armement SAPMER est venu au mouillage devant Port-aux-Français afin de procéder à un ravitaillement en gazole. Le navire de pêche est en mer depuis environ cinq semaines et cette opération va lui permettre d'augmenter la durée de la marée en cours. Durant ce ravitaillement, 50 m3 de gazole ont été délivrés.
Il s'agissait de la première opération de ce type depuis trois mois pour les marins du district. Le début de l'année est en effet marqué par une période dite de protection aviaire (pour les oiseaux marins nocturnes, notamment les pétrels à menton blanc) au cours de laquelle les navires de pêche ne sont pas autorisés à opérer dans la zone économique exclusive (ZEE) des Kerguelen. Les sept palangriers (tous français et basés à la Réunion) autorisés à pêcher dans les ZEE de Kerguelen et de Crozet étant actuellement tous présents dans les approches de l'archipel, ce type d'opération devrait se renouveler dans les prochaines semaines.

dimanche 8 mai 2022

Commémoration de la Victoire du 8 mai 1945 à PAF

C'est par un vent de sud-ouest bien établi et une température à peine positive que l'intégralité du personnel présent sur la base de Port-aux-Français (trois manips ont lieu en dehors de la base en ce moment) s'est réunie pour commémorer la fin de la seconde guerre mondiale en Europe et la capitulation de l'allemagne nazie.
Après une revue des troupes commandées par Matthieu (notre chef APPRO), une cérémonie des couleurs a tout d'abord été réalisée avant la lecture d'un texte de madame Geneviève DARRIEUSSECQ, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées chargée de la mémoire et des anciens combattants.
Un hommage a ensuite été rendu aux morts de ce terrible conflit.
Tous les hivernants se sont ensuite retrouvés à la résidence pour partager un pot républicain. Nous avons également pu profiter d'un excellent buffet préparé par notre équipe cuisine.
Dans notre territoire de France du bout du monde, l'indispensable devoir de mémoire a été partagé par toute notre communauté.

lundi 25 avril 2022

Formation incendie pour les nouveaux arrivés

De part le caractère très isolé d'un district, les hivernants ne peuvent compter que sur eux-même en cas de sinistre. Cela implique une formation minimale (théorie et familiarisation avec l'emploi des extincteurs) pour tous et une formation plus poussée pour ceux qui seront en charge de former les groupes sécurité incendie (GSI) appelés à intervenir en cas de sinistre. Ceux-ci sont constitués des militaires mais également des contractuels TAAF qui n'ont généralement pas de connaissance spécifique du domaine en arrivant. Douze personnes ayant rejoint le district lors de l'OP1, de nouvelles formations étaient donc nécessaires. Celles-ci sont réalisées par Frédéric, un marin, le seul pompier professionnel des Kerguelen. Après une formation théorique, l'apprentissage de l'emploi des extincteurs se déroule à KERLAND, notre site d'entraînement dédié.
Lors de ces formations, les nouveaux arrivants se sont entraînés à intervenir dans différentes configurations, avec plusieurs types d'extincteurs.
En complément de cette formation basique, les membres de GSI reçoivent une formation complémentaire portant sur les rudiments du métier de pompier avec notamment la familiarisation avec le port des appareils respiratoires isolants (ARI).
Un parcours est ensuite réalisé dans un bâtiment, sans lumière et avec une fumée produite par un générateur de fumée afin de s'entraîner à progresser sans repère visuel.
L'apprentissage comprend également la mise en oeuvre de tout le matériel incendie et notamment de notre vénérable véhicule de première intervention (VPI).
Après une semaine de formation réalisée dans la bonne humeur, les nouveaux membres des GSI ont acquis des connaissances de base qui leur permettront d'intervenir en cas de sinistre sur base, en souhaitant bien sûr que cela n'arrive pas.