vendredi 9 octobre 2020

Les formations sécurité à Kerguelen

Les premières semaines d'une mission sont synonymes de formations et en particulier sur tous les aspects liés à la sécurité.

Si une part importante est consacrée à la formation des nouvelles équipes de sécurité incendie,

Photo : P-A NEVEU
Photo : L. DIARD


 

 

 

 

 

avec notamment les différentes techniques de mises en œuvre du matériel,

Entrainement manche à eau - Photo : C. MARIADASS
Progression dans l'obscurité - Photo : P-A NEVEU

la formation couvre également le secourisme et l'entraînement aux techniques de cordage.

Photo : C. MARIADASS

Photo : A. LATHUILLIERE


 
Répétés régulièrement, ces entrainements ont pour objectif de maintenir un bon niveau de sécurité, compte tenu de l'isolement géographique et de l'autonomie qui en découle.

dimanche 13 septembre 2020

La rentrée à Port-aux-Français

Beaucoup d’activité sur Kerguelen ces derniers jours, avec l'escale du Marion Dufresne pour la traditionnelle OP2 (2e Opération Portuaire de l’année) assurant le ravitaillement hivernal de la base de Port-aux-Français. 

Le Marion Dufresne au mouillage - @P-A NEVEU

 

Débarquement du Chaland - @ E MORBO

 

 

Cette opération logistique a permis le retour du chaland l’Aventure II dans le golfe du Morbihan, après une période d’arrêt technique à la Réunion.  

 
 
Sous une météo typiquement australe, le chaland a ensuite rapidement secondé le Marion Dufresne et contribué à ravitailler Port-aux-Français en matériels et produits frais, pour le plus grand régal des hivernants.
 
Déchargement des conteneurs - @P-A NEVEU
Logistique aérienne - @P-A NEVEU

 

 

@ K Le Falher


 

Enfin « l’OP » a été marquée par la relève de la mission 70 et la cérémonie de passation des chefs de district, en présence de Monsieur le chef de Cabinet David de Sousa.


 

 

Stephane Defranoux a ainsi remis la clef de Kerguelen à Paul-Alexandre Neveu, nouveau chef de district pour la mission 71.


 

samedi 15 août 2020

Présentation du programme SUBANTECO / ECOBIO

 

Les terres australes et antarctiques françaises abritent le programme scientifique SUBANTECO (écologie des systèmes subantarctiques) qui vise à étudier la dynamique des plantes et insectes autochtones et introduits dans les îles subantarctiques. Le laboratoire d’accueil est basé à Rennes au sein de l’UMR ECOBIO (Ecosystèmes, Biodiversité, Evolution). Trois volontaires en service civique (VSC) sont affectés chaque année dans les districts de Crozet et Kerguelen. Kevin et Manon sont les deux VSC de la mission 70 affectés sur Kerguelen.

 Kevin et Manon pour un échantillonnage opportuniste d'insectes sur le Mont Bungay en vue d'identification au laboratoire @Théophile Lebrun

  

Manon réalise un suivi d'insectes sur des laisses de mer à Cap Digby et utilise un aspirateur à bouche @Thomas Laurenceau

Ce programme englobe des protocoles de suivi spatial de la biodiversité de plantes et d’insectes sur le terrain pour étudier leur vulnérabilité face à l’effet conjugué des changements climatiques et de l’introduction d’espèces invasives.

Suivi d'insectes natifs au sein d'un habitat à choux de Kerguelen dans un quadrat de 10 x 10 m à Pointe Suzanne @Stéphane Defranoux

Une partie importante du planning est dédiée à l’échantillonnage de plusieurs populations d’un carabe prédateur introduit - Merizodus soledadinus – pour des analyses de sa variation génétique en fonction de son temps de résidence. Il colonise l’île en suivant la côte depuis son introduction à Port Couvreux en 1913 dans un fourrage dédié à l’élevage en provenance des Falkland. Depuis, il décime les populations autochtones de diptères (mouches moustiques…), comme la mouche sans aile Anatalanta aptera, ou le charançon Canonopsis sericea qui ne sont pas armés face à la présence de prédateurs. Par ailleurs, des expériences en incubateur sur des populations en élevage ont montré que les diptères autochtones sont extrêmement sensibles à une hausse des températures.

Elevage d'Anatalanta aptera, une mouche sans aile pour un test d'adaptation aux changements climatiques @Kevin Le Falher
Observation de Canonopsis sericea, le plus grand charancon autochtone de Kerguelen à Val Travers @Kevin Le Falher

Une autre partie du programme est dédiée au suivi de la végétation de mares en réponse aux variations du milieu en lien avec le changement climatique. 45 mares sont suivies tout au long de l’année pour des mesures de couverture de plantes et de paramètres abiotiques de l’eau.

 

Manon réalise un suivi de la recolonisation du désert de Pointe du Morne par les végétaux @Théophile Lebrun

Kévin relève les données de la sonde de températures dans le Val Studer @Marion Nebot.

 

Pour plus de renseignements sur le  quotidien d’un hivernant du programme Ecobio, vous pouvez également visiter le blog de Kevin à l’adresse :

https://kevinker70.blogspot.com